"Votre vision devient claire lorsque vous pouvez regarder dans votre cœur. Celui qui regarde à l’extérieur de soi ne fait que rêver ; celui qui regarde en soi se réveille."

Carl Gustav Yung

L'hypnose dans l'histoire

L’hypnose fait ses premières apparitions en Mésopotamie, il y a plus de 6000 ans, où l’on relate, déjà, des transformations par état modifié de conscience.

Au fil des siècles, des cultures, et des grandes figures, l’hypnose apparait sous différentes formes.
Par exemple :
  • Les hindous qui pratiquent une forme proche de l’autohypnose, le yoga et la méditation
  • Sous Ramsès II, un papyrus décrit une séance d’hypnose.
  • En Grèce Antique, il y avait des temples où des prêtres parlaient continuellement sur un ton monocorde.

Platon codifia le processus par la parole alors que Socrate plonge ses patients dans un état de sophrosyne grâce au terpnos logos(flot de parole).
En occident, le magnétisme animal de Franz Anton Mesmer donna les prémisses de notre hypnose actuelle en passant par James Braid, Hyppolyte Bernheim, Charcot, et même Sigmund Freud.
A Savoir : Freud envoya toute sa vie des patients à des collègues hypnothérapeutes.
Pour un ordre d’idée, la première opération chirurgicale sous hypnose fût effectuée en 1829 dans le contexte de l’ablation d’un sein.
En 1958, l’hypnose est officiellement reconnue dans les facultés de médecine américaines. Milton Erickson fait son entrée sur la scène mondiale et l’hypnose Ericksonienne bouleversa les conceptions de ce qu’était l’hypnose en redessinant l’image de la thérapie et de l’accompagnement.

Richard Bandler et John Grinder modélisèrent la structure de langage de Milton Erickson et la PNL émergea de ce travail.

En 1979 Daniel L. Araoz, sexologue et hypnothérapeute, définit la Nouvelle Hypnose. Une méthode améliorée des techniques d’Erickson et plus douce.

Ces évolutions de l’hypnose firent leurs apparitions en Europe vers 1979 avec l’aide d’Alain Cayrol et les docteurs Godin et Malarewiez.

Aujourd’hui l’hypnose redevient un outil thérapeutique à la mode qui ne cesse d’évoluer à mesure que la science rattrape son retard sur les découvertes des capacités infinies de chacun de nous.

Sur rendez-vous du lundi au samedi
Au cabinet ou à votre domicile

Annexes

« Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière »
Michel Audiard
©2018 Thibault Faverais - Tous droits réservés